philippe-dubus-architectes-logo-top
L’agence

Dès sa fondation en 2000, l’agence Philippe Dubus se distingue par sa capacité à revisiter et réinterpréter les typologies architecturales, en remportant la 6e session de « l’Appel aux jeunes architectes » organisé par le pavillon de l’Arsenal sur un programme mixte de logements, ateliers d’artistes et halte-garderie dans le 14ème arrondissement.
Suivent de nombreux concours gagnés, d’abord dans le Nord, et notamment à Tourcoing sur une ancienne friche industrielle, où une opération innovante de 34 maisons de ville pour un GIE de promoteurs lui vaut une première nomination à l’Équerre d’argent en 2005.
Une seconde nomination à l’Équerre d’argent récompense en 2007 l’opération du Bois Habité à Euralille 2, illustration éloquente de la capacité de l’agence à surprendre sur un programme classique de 48 logements en accession que l’agence transforme en un jeu de maisons posées sur des terrasses, immergées dans un environnement arboré.
En 2018, l’agence remporte le Trophée Eiffel de la construction Acier pour l’opération Gambetta, un programme mixte de logement sociaux, bureaux et crèche pour la Ville dans le centre historique de Nantes.
Familière des imbrications fonctionnelles, au fait des usages de l’habitat comme du travail et forte d’une méthodologie lui permettant de satisfaire les situations les plus diverses, l’agence Philippe Dubus évolue à présent vers des programmes plus complexes, à l’image du campus numérique et de son city-stade livrés en septembre 2019 sur la Zac Baud-Chardonnet à Rennes ou encore du centre technique municipal actuellement en chantier pour la ville de Malakoff.

L’architecture de Philippe Dubus établit une relation dynamique au contexte. Prenant en compte la transformation induite par chaque nouvelle construction, elle cherche autant à s’insérer dans un lieu qu’à le reconfigurer. Les réalisations de l’agence ne craignent pas d’élargir leur sphère d’influence au-delà du strict périmètre du bâtiment. Elles envisagent un rayonnement à l’échelle de la ville contemporaine, leur territoire privilégié d’implantation.

Un territoire hétérogène constitué de secteurs peu qualifiés, ou a contrario des aires très marquées par la présence de la nature. Qu’elle joue la carte de l’effacement ou qu’elle cherche à constituer un microcosme créant un lieu ex nihilo, les projets de l’agence instaurent des continuités fortes entre architecture et paysage, entre espaces privés et publics. Les interstices et les abords des édifices sont aussi des espaces de vie à planifier. C’est l’émergence ponctuelle au sein d’une opération de logement qui replace l’un tout, inscrivant en retour l’opération dans un paysage métropolitain. C’est un jardin commun instaurant une gradation progressive entre la rue et le chez-soi, un espace de rencontre et de socialisation incitant les habitants et usagers d’un même lieu à se connaître. Si l’architecte ne peut garantir la cohabitation harmonieuse, tout au moins peut-il favoriser la rencontre des personnes se partageant l’espace.

Les réalisations de l’agence Philippe Dubus assument leur appartenance au monde contemporain et à l’architecture moderne. Elles en reprennent les codes et les qualités spatiales : air et lumière, continuité intérieur/extérieur, création de dispositifs traversants ou de pièces bénéficiant d’orientations multiples. L’agencement des matériaux assure le passage de l’échelle du bâtiment à l’échelle humaine de l’habitant ou du simple passant. Ni limite ni dogme dans le choix des matières : seuls sont pris en compte l’expressivité visuelle, la dimension tactile, l’accord au contexte et l’adéquation au programme et au budget, faisant du sujet un champ d’expérimentation illimité. Appliquée à un logement au Havre, une tôle perforée protège l’intimité, filtre la lumière dans les logements, évoque depuis la rue la mutation de l’identité industrielle du lieu. En sous-face d’un balcon à Boulogne-Billancourt, une grande plaque en aluminium reflète la lumière vers les logements et évite d’avoir l’effet de sous-face sombre créé par les grands porte à faux. Des exemples parmi d’autres d’une dualité de la matière, toujours choisie en fonction de ses qualités plastiques et fonctionnelles.

Prix & Expositions

2018
Lauréat du Trophée Eiffel d’architecture acier dans la catégorie Habiter avec le programme « 56 logements locatifs sociaux, centre d'hébergement et de réinsertion sociale, crèche, bureaux et parking de 69 places à Nantes ».

2015
Exposition « Paris Habitat cent ans de ville / cent ans de vie » Pavillon de l’arsenal – 60 logements sociaux à Paris 13e.

2014
Mention habiter logements collectifs au palmarès architecture aluminium Technal avec le programme « 57 Logements locatifs sociaux à Grande-Synthe ».

2012
Exposition « VERS DE NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX 2 » Cité de l’Architecture et du Patrimoine – 60 logements sociaux à Paris 13e.

2008
Exposition « DENSITÉ ET FORMES URBAINES EXEMPLES EN MÉTROPOLE LILLOISE » Maison de l’Architecture et de la Ville du Nord-pas de Calais / Lille.

2007
Nomination au prix de l’Équerre d’argent 2005 pour l’opération de 48 logements dans le secteur du « Bois habité », Zac Euralille 2 à Lille.

2005
Exposition « VOISINS VOISINES, Nouvelles formes d’habitat individuel en France » Cité de l’architecture et du patrimoine Palais de la Porte Dorée / Paris. Exposition à Arc en rêve, centre d’architecture / Bordeaux – 34 maisons de ville à Tourcoing Lille 2004.

2005
Nomination au prix de l’Équerre d’argent 2005 pour l’opération de 34 maisons de Ville à Tourcoing.

2003
Campagne d’affichage en faveur de la qualité architecturale / Ministère de la culture et de la communication / Sélection de la Maison DW à Malakoff (Affichage 4×3m dans toute la France).

2000
Lauréat du concours « appel aux jeunes architectes 6e session » organisé par le pavillon de l’Arsenal pour la réalisation de 21 logements PLS / ateliers d’artiste et halte-garderie / Villa Moderne / Paris 14e.

Publications

2017
ARCHITECTURE AND CULTURE / HOUSING – 56 logements locatifs sociaux, centre d'hébergement et de réinsertion sociale, crèche, bureaux et parking de 69 places à Nantes. Édition Archi-Lab CO.

2015
AMC / L’ANNUEL 2014, UNE ANNÉE D’ARCHITECTURE EN FRANCE – 65 logements en accession au Havre.

2014
« RETOUR AU BOIS HABITÉ » Euralille 2 François Leclercq / Jean-Louis Subileau / Olivier Philippe / agence Ter - Édition Archibooks. exé / n°18 / nov-dec-janv / 2014-2015 – 127 logements lots 3B et 3C Boulogne Billancourt / Zac Seguin Rives de Seine.

2013
SUSTAINABLE & GREEN BUILDING vol. 3 cultural + medical + residence. 127 logements lots 3B et 3C Boulogne Billancourt / Zac Seguin Rives de Seine. Édition Hi-Design International Publishing.

2012
ANNUEL OPTIMISTE D’ARCHITECTURE – 127 logements lots 3B et 3C Boulogne Billancourt / Zac Seguin Rives de Seine – Édition French Touch.

2011
ANNUEL OPTIMISTE D’ARCHITECTURE – 60 logements sociaux Paris 13e – Édition French Touch.

2009
D’ARCHITECTURE / N° 182 / MAI 2009 / Olivier Namias – Portrait Philippe Dubus Architecte. « L’INNOVATION DISCRÈTE ». Publication du livre « Euralille, chronique d’une métropole en mutation (1988-2008) ». 48 logements dans le secteur du « Bois habité » Euralille 2 – Édition Dominique Carré.

2007
AMC / N° 175 / décembre 2007 / Soline Nivet et Jean-François Caille « LOGEMENTS AU BOIS HABITÉ ». D’ARCHITECTURE / N° 169 / décembre 2007 – 48 logements dans le secteur du « Bois habité » Euralille 2 « HABITAT COLLECTIF ».

2005
Le Moniteur BTP / N° 5281 / février 2005 / Cyrille Veran – 34 maisons de ville à Tourcoing
« DEUX OPÉRATIONS PILOTES D’HABITAT INDIVIDUEL DENSE ». Le Moniteur BTP / N° SPÉCIAL / avril / 2005 / Maryse Quinton, Jean Lelong, Cyrille Veran. 34 maisons de ville à Tourcoing « MAISON DE VILLE ».

2003
Le Moniteur BTP / N° 5211 / OCTOBRE 2003 / Annick Loreal et Gilles Davoine. 48 logements dans le secteur du « Bois habité » Euralille 2 « LILLE : DES MAISONS DANS LES ARBES ».

Équipe

Philippe Dubus, Architecte D.E.S.A.
Gérant unique de l’agence Philippe Dubus Architectes

Hélène Morel, Chargée d’administration et de communication
Cécile Renaudie, Architecte H.M.O.N.P.
Jaouida Zehou, Architecte H.M.O.N.P.
Matthieu Buon, Architecte D.E.
Marielle Masson, Architecte H.M.O.N.P.
Jessica Plissonneau, Architecte D.E.

Collaborateurs

Arthur Adam, Philippe Ameur, Jean-Baptiste Andre, Bertrand Arnaud, Bertrand Batoz, Julien Berneron, Margaux Beyries, Louis Bordenave, Thomas Bosi, François-Xavier Cavrois, Heejae Chung, Marion Combas, Léopold Comont, Bérangère D’Avout, Hélène De L’Espinay, Patricia Friedrich, Simon Genillier, Alejandro Gonzalez, Daniel Hazanas, Célia Jajolet, Sonia Kessiti, Sarah Lesne, Morgane L’Hoste, Pauline Lhuillier, Javier Lorenzo-Garvin, Guillermo Lumberas, Camille Michel, Laetitia Millot, Arnaud Negre, Céline Pasquier, Jean-Luc Pellinghelli, Camille Pomarede, Fidinirina Radaody, Aurélien Régent, Sophie Roggwiller, Marie-Aline Rival, Elena Santin Hortigüela, Virginie Pernot, Rémy Poux, Ana Rosa Soria, Marie-Aline Rival, Dorothea Schork, Emilie Stepans, Emilija Steprane, Boriana Tchonkova, Emeline Treuil, Bruno Vaas, Théo Vivien, Alexandre Zanon.

Maîtres d'ouvrage

3F Immobilière Nord Artois, 3F Immobilière Basse Seine, ADOMA, Agencity Promotion, Altarea Cogedim, Atréalis Promotion, Baticonseil Immobilier, BNP Paribas Immobilier, Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise, Domofrance, EFIDIS, ENKI, Groupe ARC, Groupe Launay, ICADE Promotion Logements, Kaufman & Broad, Les Nouveaux Constructeurs, Lille Métropole Habitat, MFLA GHT, Mulhouse Habitat, NACARA, Nantes Métropole Habitat, NEOTOA, Nexity, OPH Métropole du Grand Nancy, Paris Habitat OPH, Partenord Habitat, Région Pays de la Loire, RIVP, SACVL, SEM Territoria, Val du Loing Habitat, Valenciennes Métropole, Valophis Habitat OPH, Ville de Malakoff, Ville de Saint-Nazaire.

Crédits

Photographes
Luc Boegly, Michel Denance, Simon Deprez, Sergio Grazia, Julien Hourcade.

Images
Artefactorylab, Lotoarchilab , Neraluce, Tada-Lab.

Textes
Annabelle Hagmann, Olivier Namias.

Design graphique & web
Roch Deniau

philippe-dubus-architectes-logo-bottom